De quoi parle-t-on ?

Les activités de soins génèrent des déchets à risques infectieux. Ces déchets sont piquants, coupants, tranchants. Dix catégories ont été identifiées :

Qui est concerné ?

Les patients en auto-traitement, c’est-à-dire les personnes qui se soignent hors structure de soins et sans l’intervention d’un professionnel de santé. Ainsi une grande diversité de patients est concernée : diabétiques, hémophiles, personnes atteintes de la maladie de Parkinson ou d’osthéoporose ect.

Pourquoi trier ces déchets ?

Un enjeu de sécurité : soustraire les déchets à risques infectieux du circuit des déchets ménagers où ils peuvent provoquer des blessures, notamment pour le personnel en charge de la collecte et du tri. 

Que faire de ces déchets ?

Afin de prévenir les accidents, ces déchets doivent être triés par les patients et stockés dans des boites à aiguilles. Ces boites sont disponibles gratuitement dans les pharmacies sur présentation d’une ordonnance. Lorsque la boîte est pleine le patient la referme définitivement et la rapporte en pharmacie.